Progressia.net, le Forum
Dernière connexion : jamais
Non connecté(e) [Connexion - Inscription]
go to bottom


Imprimer | Envoyer
| Ajouter aux Favoris
New Topic New Reply
Auteur : Titre : musiques du monde
allehluia
Lorenzo Lamas du forum






Messages : 436
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Space is the place
Statut : non connecté(e)

Humeur :

envoyé le 24-2-2006 à 00:08 Edit Post Reply With Quote
musiques du monde

Les amoureux des musiques folkloriques et traditionnelles ont un petit paradis : la Maison des Cultures du Monde:
http://www.mcm.asso.fr/site02/accueil.htm

Située à Paris, cette institution multicolore organise des festivals dans le monde entier, des conférences, des rencontres, édite des disques et des livres. C'est aussi un centre de documation et de formation dans le domaine culturel.
Grâce à eux, j'ai découvert des artistes immenses, mais qui ne sont pas exportés au travers des circuits commerciaux traditionnels. Par exemple, l'année dernière, une chanteuse incroyable : Dona Inah, la reine du Samba de Sao Paulo, qui m'a fait fondre plus vite qu'un sucre dans l'eau.

Dans le cadre du Festival de l'Imaginaire, les 24, 25 et 26 février, la Maison des Cultures du Monde a invité un ensemble de musique indonésienne Gamelan, avec orchestre de gongs, chanteurs et danseuses de l'école du "Palais de Mangkunegaran". J'ai tenté de vous faire partager ici et là ma passion pour ce genre musical, qui a exercé une influence majeure sur des compositeurs minimalistes comme Steve Reich ou La Monte Young.

Le spectacle n'est pas complet. J'y vais demain, si certains sont interessés.

Le programme du Festival de l'Imaginaire est dispo ici :
http://www.mcm.asso.fr/site02/festival/festival01_2006.htm




Si il y a d'autres amoureux des musiques métissées, folkloriques ou ethniques, n'hésitez pas à venir partager vos coups de coeur de tous les pays, ou nous faire profiter de vos éclairages dans ce topic.


Un autre temple incontournable des musiques du monde (mais aussi pour la musique contemporaine et la danse) est le Théâtre de la Ville, maison prestigieuse avec une programmation de niveau mondial, que fréquentent régulièrement Steve Reich, Philip Glass, Zakir Hussain, Pina Bausch, Sankai Juku, Kronos Quartet et tant d'autres...
http://www.theatredelaville-paris.com/



J'en profite pour annoncer qu'un festival "Metissage " est organisé à la Cité de la Musique le mois prochain, où le colossal Akosh viendra jouer son nouvel album

---> écoutez donc quelques extraits ici http://akosh.s.free.fr, pour vous faire une idée de cette musique intense, oscillant entre jazz et transe.

[Edited on 24-2-2006 by allehluia]






View User's Profile View All Posts By User U2U Member
maradani
Ultimate Swiss






Messages : 2768
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Lausanne
Statut : non connecté(e)

Humeur : Eo

envoyé le 24-2-2006 à 00:12 Edit Post Reply With Quote
c'est pas exactement la même chose, mais pour les amateurs, on en avait un peu parlé là :
http://www.progressia.net/forum/viewthread.php?tid=1945





“Tout le monde savait que ce truc-là était impossible à faire. Jusqu’au jour où est arrivé quelqu’un qui ne le savait pas, et qui l’a fait.” Winston Churchill

View User's Profile Visit User's Homepage View All Posts By User U2U Member This User Has MSN Messenger
traverses
Esthète accompli(e)






Messages : 63
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Choisy-le-Roi (94)
Statut : non connecté(e)

Humeur : p*****, 10 ans!

envoyé le 28-2-2006 à 22:23 Edit Post Reply With Quote
Bientôt un article dans http://ethnotempos.org

Sylvie

View User's Profile Visit User's Homepage View All Posts By User U2U Member
disch
Elitimse qui fait du cyclimse






Messages : 1510
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Poitou
Statut : non connecté(e)

Humeur : bof

envoyé le 28-2-2006 à 22:56 Edit Post Reply With Quote
Ah ben oui, ca vaut le coup d' habiter Paris.
je l' ai déjà dit j' adore les musiques du monde, surtout quand elles se prostituent un peu pour nous paraitre encore plus surprenantes ou aguichantes.
Trop de noms me viennent à l' esprit donc au hasard pour ce soir, je vous conseillerais Tom Ze, un brésilien complétement barré...





Cette année, j'ai aimé:
1. Richard Leo Johnson & Gregg Bendian "Who knows Charlie Shoe ?" !

"...Pour ce qui est de Greg Lake, il se borne essentiellement à passer de la guitare à la basse, mais il a derrière lui assez d'amplification pour catapulter le Pentagone jusqu'en Patagonie.
Si il y a bel et bien une crise de l'énergie, ces types sont des criminels de guerre..."

Lester Bangs à propose de ELP, Creem 1974

View User's Profile View All Posts By User U2U Member This User Has MSN Messenger
allehluia
Lorenzo Lamas du forum






Messages : 436
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Space is the place
Statut : non connecté(e)

Humeur :

envoyé le 1-3-2006 à 00:06 Edit Post Reply With Quote
Merci pour l'info, Sylvie.

J'ai donc pris ma claque, avec la chance de voir les deux programmes.

Techniquement on ne comprend rien au Gamelan, les polyrythmies sont trop complexes.
Au niveau des sensations : 2 heures de béatitude et de séduction totales.

Il s'agissait de l'école royale de Solo (Java-centre), orchestre dirigé par le prince himself. Un style précieux et raffiné donc.
Les danseuses, alliant grâce et pécision, étaient captivantes.  
Pour ceux qui ne connaissent pas les sons particulièrement envoutants des métallophones Gamelan, vous pouvez faire connaissance avec ici :
http://www.cite-musique.fr/gamelan/

Le mieux est d'écouter l'anthologie du Gamelan de Solo en 4 CDs, qui va sortir à l'occasion du 10è "festival de l'imaginaire", dans la collection "Inédit". Anthologie déja disponible et en prix découverte (20 E) si vous passez à la Maison des Cultures du Monde.


Il faut aussi signaler le très beau programme du Festival "Métissage", organisé par la Cité de la Musique.

J'ai parlé de Akosh, qui est un grand sorcier. Avec son compère Gildas Etevenard, un batteur fou, ils jouent plein d'instruments : saxophones, harmonium, vibraphones, clarinette, flûte, Kalimba, taragato.... Un peu dans l'esprit de Interstellar Space, mais coloré de folklore hongrois.

3 dates :Mercredi 15 mars 2006
15h00
Jeudi 16 mars 2006
10h00
Jeudi 16 mars 2006
14h30
Tarif annoncé 8 E!

Mais il y a d'autres perles à découvrir, autant de voyages :

- Concert Art Ensemble of Chicago
Great black music, Mercredi 15 mars 2006
20h00
- Concert Richard Galliano
Jazz new tango, Jeudi 16 mars 2006
20h00
- Concert Anouar Brahem - Le Voyage de Sahar
Jazz Méditerranée, Vendredi 17 mars 2006
20h00
- Concert Dave Holland/Trilok Gurtu
Jazz raga, Samedi 18 mars 2006
20h00

Que du bon et du coloré.



[Edité le 2-3-2006 par allehluia]






View User's Profile View All Posts By User U2U Member
traverses
Esthète accompli(e)






Messages : 63
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Choisy-le-Roi (94)
Statut : non connecté(e)

Humeur : p*****, 10 ans!

envoyé le 2-3-2006 à 08:16 Edit Post Reply With Quote
Comme annoncé, voici donc un compte-rendu du premier concert des Danses de cour de Solo, à Java Centre, qui fut donné à la M.C.M.
C'est peu de choses, mais bon...

Voir ici : http://www.ethnotempos.org/articles/festival_imaginaire_2006.htm

Et pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur les musiques de gamelan, notamment celles de l'île de Java, j'ai rédigé il y a quelque temps des chroniques de CD récemment parus :

http://www.ethnotempos.org/chroniques/gamelan_java.htm
http://www.ethnotempos.org/chroniques/java.htm

Cela dit, il y a plein d'autres disques recommandables sur d'autres labels autorisés, tel Ocora, Folkways, etc.

Idem pour les gamelans de l'île de Bali, qui prodiguent en général une musique plus dynamique et virtuose (celles du "Gong Kebyar", notamment), celles de Java étant plus hiératiques, méditatives (sans parler des musiques de la région de Sunda, de pures merveilles de sérénité mélancolique!)... bref les musiques de gamelan de Java et de Bali sont complémentaires.
Là encore, concernant Bali, la production d'enregistrements est pléthorique. Je conseille notamment l'"Anthologie des musiques de Bali" parue chez Buda Musique: 4 double CD !

Pour ceux qui souhaiteraient écouter du gamelan dans un contexte moins traditionnel et plutôt métissé, j'ai découvert un disque assez étonnant fondé sur la rencontre entre un trio jazz suisse et un petit gamelan balinais: Podjama & Saraswati. J'en ai fait une chronique ici :
http://www.ethnotempos.org/chroniques/podjama.htm

La musique de gamelan a également influencé nombre d'auteurs contemporains occidentaux, de Colin Mc Phee à Steve Reich en passant par Debussy. Et, plus près des musiques progressives, des gens comme Richard Pinhas (et donc Robert Fripp) ont également été influencé par ces musiques. Ce n'est pas un hasard si un disque de musique traditionelle balinaise est paru à l'époque sur le label créé par Pinhas, Disjuncta.
Mais je cause, je cause, et j'en vois qui se gavent déjà de Doliprane. Sorry...

Stéphane

View User's Profile Visit User's Homepage View All Posts By User U2U Member
allehluia
Lorenzo Lamas du forum






Messages : 436
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Space is the place
Statut : non connecté(e)

Humeur :

envoyé le 2-3-2006 à 11:39 Edit Post Reply With Quote
Pour commencer à approcher ce genre musical, je recommande un album facile d'accès, dans un style lyrique et mélodique:


Gentra Pasundan : "Sundanese wedding ceremony" (Bali)

Un autre, dans un style plus virtuose et improvisé :

"Clash of the gongs", chez AMG : musique constituée essentiellement de joutes techniques et poétiques.


Et ce soir, un évènement rare, pour tous les curieux :

Concert John Cage à l'abbaye de Royaumont (95) :

Voix Nouvelles
18 Microtonal Ragas : Solo for Voice 58
(extrait de Song Books, 1970)
 
jeudi 2 mars à 19h 
(salle des charpentes)
avec Amelia Cuni : Dhrupad vocal / Ray Kaczynski, Federico Sanesi : percussions / Werner Durand : électronique / Ulrich Krieger : musicologue
 
"Pendant les années 1940, John Cage découvrit la musique indienne et commença à utiliser ses principes théoriques dans son propre travail. Ses 18 Ragas microtonaux de 1970 sont cependant le seul exemple d'une utilisation de celle-ci dans son oeuvre. Ce sont des partitions indéterminées offrant à l'interprète de développer des ragas (échelles mélodiques) et des
talas (cycles rythmiques). La chanteuse Amelia Cuni, formée au Dhrupad indien et à la musique contemporaine, s'est entourée de deux percussionnistes, d'un électroacousticien et d'un musicologue spécialiste du compositeur pour travailler en résidence à Royaumont pour la réalisation de cette oeuvre inédite de Cage qui sera créée à Berlin le 19 mars, et reprise à Royaumont le 2 septembre 2006 dans le cadre de la saison musicale. "

L'entrée aux Fenêtre sur cours est libre mais le nombre de place est limité.

Renseignements et réservations :
01 34 68 05 50 du lundi au vendredi
de 14h à 18h
http://www.royaumont.com/fondation_abbaye/accueil.15.0.html











[Edité le 2-3-2006 par allehluia]






View User's Profile View All Posts By User U2U Member
allehluia
Lorenzo Lamas du forum






Messages : 436
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Space is the place
Statut : non connecté(e)

Humeur :

envoyé le 4-3-2006 à 12:35 Edit Post Reply With Quote
Le concert à l'Abbaye de Royaumont était magique.
Endroit magnifique, fondé au XIIè, parfaitement restauré et aménagé pour les manifestations culturelles : la salle de concert se situtant dans la salle des charpentes, juste sous le toit de l'abbaye, il y avait une accoustique naturellement excellente.
Le point étonnant fut la découverte d'un troisième temple de création et de rencontres interculturelles (formation au chant, musique médiévale, baroque, contemporaine, concerts, poésie, accueil de séminaires, congrès ....) En effet, l'abbaye est essentiellement une fondation dédiée à la recherche musicale, accueillant des artistes en résidence pendant 6 mois pour faire vivre leur projet et organiser des collaborations improbables entre styles et couleurs.
Par exemple, le projet "Ragas" de John Cage vient d'une volonté de créer une oeuvre inédite, souvent dénigrée par les spécialistes du contemporain, en faisant se rencontrer des musiciens indiens et occidentaux. Projet ambitieux, puisque Cage avait laissé une marge importante d'interprétation et d'improvisation pour cette oeuvre qui ne fut jamais montée.
Cette semaine j'ai découvert une création de ce type : "Le rythme de la parole", résultat d'un dialogue Inde-Mali-Iran. Cet échange publié chez Harmonia Mundi, est l'écho discographique de conversations musicales amorcées en 2004, au cours d'une résidence organisée par le département des musiques et traditions orales et improvisées de la Fondation Royaumont.


Aujourd'hui je vais voir " Ljiljana Buttler" aux Abesses: un ensemble de musique tzigane croate qui joue une musique à la fois festive, mélancolique et influencée par le blues. Ce sera un concert de feu, dans l'esprit de Goran Bregovic.
http://www.theatredelaville-paris.com/monde/ljiljana-buttler.html

Par contre c'est archi-complet.






View User's Profile View All Posts By User U2U Member
Baron Zilord
Gothopouffe nipponne






Messages : 761
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Statut : non connecté(e)

Humeur : décalée

envoyé le 4-3-2006 à 13:05 Edit Post Reply With Quote
Trop loin et pas de sous.

Car vos posts m'intéressent carrément et la passion avec laquelle vous parlez de ces artistes donnent l'envie de s'y pencher.

A suivre pour moi, c'est clair.






View User's Profile E-Mail User View All Posts By User U2U Member This User Has MSN Messenger
allehluia
Lorenzo Lamas du forum






Messages : 436
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Space is the place
Statut : non connecté(e)

Humeur :

envoyé le 10-3-2006 à 10:35 Edit Post Reply With Quote
Mon intention était de dire 2, 3 mots sur ce superbe concert de Ljiljana Buttler, la diva de la gypsy soul.
Mais je viens d'apprendre une triste nouvelle qui me plombe le moral.

Ali Farka Touré, la plus belle voix du Mali, l'élégance incarnée, une de mes idoles, nous a quitté prématurément hier.

Alors que je me préparais à chroniquer son prochain album, dans la joie et la gaieté comme il disait si souvent . Dur, dur.

"Ali Farka Touré, guitar hero d'Afrique, est mort hier matin à Bamako, au Mali, d'un cancer. «Je suis très fatigué», nous disait-il en juin 2005, à Paris, alors qu'il assurait la promo de son album en duo avec le compatriote virtuose de la kora Toumani Diabaté, In the Heart of the Moon. Le mois dernier, Ali Farka Touré avait reçu un Grammy Award américain (son deuxième), pour ce disque produit par World Circuit, le label anglais qui le rendit populaire avec, en 1994, Talking Timbuktu et Ry Cooder.

Don. Songhaï du Nord du Mali, Ali, dixième fils d'un clan de cultivateurs, et premier à atteindre l'adolescence, est appelé Farka, «âne», parce que fort comme un... Contre la volonté de ses parents, il veut faire de la musique. Il en parlait comme d'un don reçu à 13 ans des djinns du fleuve Niger, quand il s'est mis à utiliser la plupart des instruments (ngoni à deux cordes, flûte peule...) et langues (dont le tamachek berbère) de sa région natale. Chauffeur à la fin des années 50 en Guinée, Ali, fasciné par le jeu de Keita Fodeba, adopte la six-cordes.

Au Mali, Ali Farka Touré est l'un des premiers à électrifier les airs traditionnels du nord du pays, où, de 1962 à 1971, il dirige la troupe artistique de Niafunké, son village situé dans une région semi-désertique, qu'il administrera. «Je ne voulais pas me présenter, pour me consacrer à ma ferme. Les gens m'ont imposé la mairie. Maintenant, je suis secondé par des jeunes capables. Je leur dis : "Seul le bon dieu sauve les testicules d'un nageur dans l'eau." Il faut compter sur soi-même pour s'en sortir. Avec les responsabilités et l'âge, j'ai diminué l'activité musicale», disait-il encore lors de son dernier passage à Paris, lunettes de métal, cheveu blanc, mais corps toujours altier.

Il parlait peu mais avec un dicton, une énigme à déchiffrer à chaque tirade. Depuis son album Niafunké, en 1999, Ali Farka Touré ne voulait plus enregistrer, lui, dont les premières captations remontent aux années 70, quand il était ingénieur du son à la radio nationale. Il s'était même retiré du circuit des tournées internationales, préférant cultiver ses terres et se consacrer au développement de sa région. Il disait qu'il ne reviendrait que s'il avait quelque chose à dire.

Course du monde. C'est ainsi que World Circuit fit venir d'Angleterre un home-studio pour lui, à Bamako, où Ali Farka Touré a enregistré, avec son cadet du sud du Mali, Diabaté, et en solo, des albums dont la sortie était programmée pour cette année. Selon Toumani, l'envie d'Ali d'enregistrer était une réponse à la course du monde moderne : «Ali veut montrer ce qu'est la musique. Il dit : "Ecoutez, c'est ça, quelque chose de naturel malgré toute la technologie." A chaque fois qu'il touche la guitare, il invente quelque chose de nouveau.»

Ali Farka Touré avait 66 ans et philosophait en griot : «Ce qui est joli sur une pintade ne le sera jamais sur un poulet.» "

Libé.


Ali rest in peace






[Edité le 10-3-2006 par allehluia]






View User's Profile View All Posts By User U2U Member
disch
Elitimse qui fait du cyclimse






Messages : 1510
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Poitou
Statut : non connecté(e)

Humeur : bof

envoyé le 10-3-2006 à 11:37 Edit Post Reply With Quote


Merci à allehluia pour ce bel hommage, il ne faut pas vous tromper, c' est un des plus grands chanteurs / guitariste au monde qui vient de nous quitter, si ca ne tenait qu' à moi je dirais le plus grand...
Merci à lui d' avoir exporté une musique africaine sensible et belle, loin des clichés à la Mory Kanté... Je suis au bord des larmes..







Cette année, j'ai aimé:
1. Richard Leo Johnson & Gregg Bendian "Who knows Charlie Shoe ?" !

"...Pour ce qui est de Greg Lake, il se borne essentiellement à passer de la guitare à la basse, mais il a derrière lui assez d'amplification pour catapulter le Pentagone jusqu'en Patagonie.
Si il y a bel et bien une crise de l'énergie, ces types sont des criminels de guerre..."

Lester Bangs à propose de ELP, Creem 1974

View User's Profile View All Posts By User U2U Member This User Has MSN Messenger
allehluia
Lorenzo Lamas du forum






Messages : 436
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Space is the place
Statut : non connecté(e)

Humeur :

envoyé le 10-3-2006 à 13:51 Edit Post Reply With Quote
Emotion partagée. Tous ceux qui ont vibré avec Ali doivent se sentir un peu orphelins en ce moment.



Ali était un grand magicien. Son oeuvre communique un art de vivre, une générosité, une manière d'être présent.
Merci pour tout ce qu'il nous a donné, sa musique reste en nous, et sa voix continue a souffler comme un vent chaud du grand sud.






View User's Profile View All Posts By User U2U Member
allehluia
Lorenzo Lamas du forum






Messages : 436
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Space is the place
Statut : non connecté(e)

Humeur :

envoyé le 5-4-2007 à 22:31 Edit Post Reply With Quote
Pour les amateurs de Quawwâl pakistanais, exceptionnel :

Ustad Shagan " Noor Jahan "



"Se rattachant directement à l’ancien style Dhrupad qui privilégie l’aspect grave et méditatif de la musique, Le chant de Ustad Gulam Hassan Shagan reflète donc la science et la virtuosité transmises au fil des siècles par la longue lignée de musiciens à laquelle il est rattaché. D'une grande simplicité, mais profondément ancré dans la tradition et les croyances religieuses, Ustad Shagan est habité par une perception mystique du khayal. Cette forme de chant, même si elle admet les ornementations les plus sophistiquées, devient, dans la bouche de Gulam Shagan, une incantation prophétique hallucinée. Avec sa technique vocale parfaitement maîtrisée, lui permettant de passer du grave à l’extrême aigu avec facilité et subtilité, il touche les auditeurs au plus profond de l'âme. La pureté de sa voix, son jeu d’accompagnement aux percussions et sa vitalité débordante au service d’une extrême rigueur, font de lui aujourd’hui l’un des plus grands maîtres de chant sous-continent indien."

> http://ustad_gulam_hassan_shagan.mondomix.com/fr/portrait440.htm

Si vous avez aimé Nusrat Fateh Ali Khan, vous allez adorer Ustad Shagan. Le premier morceau vous met immédiatement dans l'ambiance: 30 mins d'incantation, de transe hypnotique avec des chants profonds qui semblent s'élever à l'infini.






View User's Profile View All Posts By User U2U Member
kfigaro
Allergique au 4/4






Messages : 20
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Statut : non connecté(e)

Humeur :

envoyé le 22-6-2007 à 13:20 Edit Post Reply With Quote
quote:
Trop de noms me viennent à l' esprit donc au hasard pour ce soir, je vous conseillerais Tom Ze, un brésilien complétement barré...

Tom Zé est un brésilien effectivement passionnant par rapport à la recherche sonore et les expérimentations sur les textures, tout en restant dans un format "pop" ou folkorique. Il a débuté dans le rock avec les Os Mutantes, Caetano Veloso et Gilberto Gil.

Si vous aimez ce style, vous aimerez peut être aussi un musicien comme Arrigo Barnabé qui a oeuvré dans le progressif en 1980 et qui maintenant compose des chansons assez proches d'une certaine musique classique atonale. Dans le registre zarbi mais cette fois au niveau vocal, impossible d'ignorer une chanteuse comme Tetê Espindola non plus...





http://bossa-nova.forumactif.com/

View User's Profile Visit User's Homepage View All Posts By User U2U Member
Petit Frippon
Maître du monde






Messages : 210
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Statut : non connecté(e)

Humeur :

envoyé le 1-7-2007 à 13:15 Edit Post Reply With Quote
la semaine prochaine à Bordeaux, y'a un festival de musique du monde gratuit !!!! Je suis sûr d'aller au concert du vendredi, mais je connais pas les autres groupes (sauf Tinariwen). Quelqu'un a une idée de ce que ça donne ? (alleh?)

Festival des Hauts de garonne

3/07 Mahmoud Ahmed (Ethiopie) et Le Tigre des platanes et Eténèsh Wassié (France/Ethiopie),

4/07 Tinariwen (Mali) et Lucineh Hovanissian, dans le cadre de l'Année de l'Arménie,

5/07 Les Amazones, Maître tambours au féminin, (Guinée) et Pedram Khavar-Zamini (Iran)

6/07 IsWhat?!, (USA) et Serge Teyssot-Gay et Khaled Al Jaramani (France/Syrie),





http://www.myspace.com/memoiresdeloeil

View User's Profile Visit User's Homepage View All Posts By User U2U Member
disch
Elitimse qui fait du cyclimse






Messages : 1510
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Poitou
Statut : non connecté(e)

Humeur : bof

envoyé le 1-7-2007 à 14:13 Edit Post Reply With Quote
quote:
Message original : Petit Frippon
la semaine prochaine à Bordeaux, y'a un festival de musique du monde gratuit !!!! Je suis sûr d'aller au concert du vendredi, mais je connais pas les autres groupes (sauf Tinariwen). Quelqu'un a une idée de ce que ça donne ? (alleh?)

Festival des Hauts de garonne

3/07 Mahmoud Ahmed (Ethiopie) et Le Tigre des platanes et Eténèsh Wassié (France/Ethiopie),

4/07 Tinariwen (Mali) et Lucineh Hovanissian, dans le cadre de l'Année de l'Arménie,

5/07 Les Amazones, Maître tambours au féminin, (Guinée) et Pedram Khavar-Zamini (Iran)

6/07 IsWhat?!, (USA) et Serge Teyssot-Gay et Khaled Al Jaramani (France/Syrie),


A ta place, je ne louperais pas Mahmoud Ahmed...





Cette année, j'ai aimé:
1. Richard Leo Johnson & Gregg Bendian "Who knows Charlie Shoe ?" !

"...Pour ce qui est de Greg Lake, il se borne essentiellement à passer de la guitare à la basse, mais il a derrière lui assez d'amplification pour catapulter le Pentagone jusqu'en Patagonie.
Si il y a bel et bien une crise de l'énergie, ces types sont des criminels de guerre..."

Lester Bangs à propose de ELP, Creem 1974

View User's Profile View All Posts By User U2U Member This User Has MSN Messenger
disch
Elitimse qui fait du cyclimse






Messages : 1510
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Poitou
Statut : non connecté(e)

Humeur : bof

envoyé le 30-3-2008 à 18:51 Edit Post Reply With Quote
Bon, je réactive le topic dont tout le monde se fout pour dire qu'à mon avis, un des plus grands disques de musique instrumentale en solo vient de sortir:



Toumani Diabaté vient de donner un grand coup dans le monde des musiques traditionnelles africaines, il voyage par le monde, ça ressemble parfois à du gamelan balinais, les mélodies se perdent toujours dans des accompagnements dont on ne voit pas le fond. C'est beau, c'est doux, et ça change de God buried an Astronaut in the Ocean

[Edité le 30-3-2008 par disch]





Cette année, j'ai aimé:
1. Richard Leo Johnson & Gregg Bendian "Who knows Charlie Shoe ?" !

"...Pour ce qui est de Greg Lake, il se borne essentiellement à passer de la guitare à la basse, mais il a derrière lui assez d'amplification pour catapulter le Pentagone jusqu'en Patagonie.
Si il y a bel et bien une crise de l'énergie, ces types sont des criminels de guerre..."

Lester Bangs à propose de ELP, Creem 1974

View User's Profile View All Posts By User U2U Member This User Has MSN Messenger
fanny
Super Moderator Dominatrix






Messages : 792
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Paris
Statut : non connecté(e)

Humeur : total chaos

envoyé le 30-3-2008 à 18:54 Edit Post Reply With Quote
+1 : c'est très très bien, ce disque !





Le match d'un homme de soixante-dix kilos contre un obus de même poids est sans discussion l'une des inventions les plus sottes de notre temps. (Mac Orlan)

View User's Profile Visit User's Homepage View All Posts By User U2U Member This User Has MSN Messenger
disch
Elitimse qui fait du cyclimse






Messages : 1510
Inscrit(e) le : 1-1-1970
Lieu : Poitou
Statut : non connecté(e)

Humeur : bof

envoyé le 11-4-2008 à 22:51 Edit Post Reply With Quote
Pour ceux que ça intéresse, le dernier disque de Melingo Maldito Tango est stupéfiant !

http://facilelamusique.hautetfort.com/archive/2008/04/14/melingo-maldito-tango-tango-crado-tango-bravo.html





Cette année, j'ai aimé:
1. Richard Leo Johnson & Gregg Bendian "Who knows Charlie Shoe ?" !

"...Pour ce qui est de Greg Lake, il se borne essentiellement à passer de la guitare à la basse, mais il a derrière lui assez d'amplification pour catapulter le Pentagone jusqu'en Patagonie.
Si il y a bel et bien une crise de l'énergie, ces types sont des criminels de guerre..."

Lester Bangs à propose de ELP, Creem 1974

View User's Profile View All Posts By User U2U Member This User Has MSN Messenger

New Topic New Reply


go to top


Powered by XMB 1.8 Partagium Final SP3
Developed By Aventure Media & The XMB Group © 2002 - 2004
Calculé en 0.3474412 secondes, 18 requêtes